Salon des poètes

La poésie, tout comme la calligraphie et l’art des jardins, compte au nombre des arts sacrés dans la culture chinoise. Afin de rendre hommage à cet art millénaire, le Pavillon où se figent les nuages empourprés a été aménagé à la manière d’un salon de poésie de l’époque Ming (1368-1644).

Entrez dans cet espace raffiné et laissez-vous bercer par la musicalité de la langue chinoise en écoutant quelques poèmes choisis dans un vaste répertoire qui s’étend de la dynastie Tang (618-907) à nos jours.

Avec la précieuse collaboration de M. Kok-Chai Lu, poète de Montréal.

Consulté 397 fois   ·   Modifier